Ce que vous devez savoir à propos des maisons passives

Réaliser des économies sur les factures énergétiques n’a jamais été aussi facile qu’avec le concept des maisons passives et leurs normes rigoureuses. La maison passive a été introduite en 1991 par M. Wolfgang Feist, en Allemagne, et constitue aujourd’hui un concept de plus en plus utilisé dans la construction de maisons et d’immeubles.

Ce type de bâtiment mise sur des techniques de construction et des matériaux efficaces afin de conserver le plus d’énergie possible. Une maison passive tient compte du système de chauffage et de refroidissement d’une maison, de son orientation et de sa ventilation pour maintenir un contrôle optimal sur la température de la résidence (Pinwheel Builds, 2015). Essentiellement, les maisons et les bâtiments passifs cherchent à maximiser les gains énergétiques tout en réduisant les pertes d’énergie.

Pour en savoir davantage au sujet des bienfaits qui contribuent au succès grandissant des maisons passives, veuillez lire ce qui suit.

Étanchéité de l’isolation

La première étape pour réaliser une maison passive consiste à s’assurer que l’enveloppe de la maison est complètement étanche. Les murs doivent être construits de manière à conserver l’air chaud à l’intérieur, mais à laisser passer l’excédent de vapeur. L’enveloppe du bâtiment doit être étanche, ce qui permet de retenir la chaleur souhaitée dans la maison sans utiliser de technologies de chauffage à combustible fossile. La chaleur contenue dans la maison provient principalement du soleil, de l’utilisation d’appareils électroménagers et de la chaleur corporelle. Le concept de la rétention thermique est particulièrement utile en hiver, puisqu’à cette période l’année, maintenir la chaleur à l’intérieur représente une priorité pour le confort.

Utilisation de la masse thermique pour rediriger la chaleur

La masse thermique d’une maison constitue un autre élément essentiel à l’obtention du statut de maison passive. Une masse thermique est un matériau qui emmagasine la chaleur, comme le béton, la brique, la pierre et la céramique. Ces derniers absorbent la lumière du soleil pendant la saison de chauffage, ce qui garde la maison fraîche, puis la libèrent lentement en soirée pour réchauffer la maison (U.S. Department of Energy, 2016).

Réduction des ponts thermiques dans une maison passive

Thermal BridgeLa valeur « R », ou « valeur de résistance thermique », est une mesure de la capacité des matériaux qui composent l’isolation à résister au flux de chaleur. Plus la valeur « R » d’un matériau est élevée, plus sa capacité d’isolation est importante. En revanche, lorsqu’on parle d’isolation, il est question de bien plus que de sa valeur « R », et ce, en raison des ponts thermiques. Ceux-ci apparaissent lorsqu’un matériau dont l’isolation est faible laisse facilement le flux de chaleur traverser la barrière thermique. L’un des ponts thermiques les plus connus est le poteau mural. Par exemple, un poteau en bois peut laisser passer le flux de chaleur trois fois plus rapidement que l’isolation qui l’entoure. Les moyens de limiter les ponts thermiques comprennent la réduction du nombre de poteaux muraux, l’utilisation de panneaux structurels isolants ainsi que l’application de bandes isolantes sur les poteaux de bois afin de leur conférer une certaine résistance thermique (North, 2013).

.

Réduction des coûts énergétiques pour les propriétaires

Les propriétaires de maison ont tous confirmé qu’ils avaient profité d’économies sur leur facture énergétique grâce à leur maison passive. Un sondage effectué à Milton Keynes, en Angleterre, a révélé qu’aucun résident n’avait déclaré que le rendement de sa maison était insatisfaisant ou médiocre. En effet, 86,4 % des répondants ont affirmé dépenser moins qu’avant sur les combustibles. Parmi cette population, 47 % dépensent de 21 à 40 % moins en coûts énergiques et 23,6 % d’entre eux ont réduit leur facture énergétique de 41 à 60 %, comparativement à une maison de taille semblable ne respectant pas les normes des maisons passives. Ces résultats sont considérables et, à long terme, les propriétaires réaliseront des économies énergétiques plus importantes qu’ils n’auraient pu l’imaginer.

Positionnement adéquat de la maison et des fenêtres

Sun analysisAprès l’étanchéité de l’enveloppe de la maison, l’orientation de celle-ci constitue l’élément le plus important d’une maison passive. Certaines personnes disent que leur maison a été conçue selon les principes des bâtiments solaires passifs, ce qui indique que la maison est orientée sur un angle nord-sud et que la plupart des fenêtres font face au sud. Presque toutes les maisons passives sont conçues de cette façon, et plusieurs maisons modernes sont choisies selon cette orientation afin de maximiser les gains solaires passifs. Les fenêtres du côté sud devraient être présentées en surplomb de l’extérieur afin de laisser entrer le plus de soleil possible en hiver, alors que l’angle du soleil est plutôt faible. De même, les surplombs bloqueront le soleil très haut en été (Pickering, 2014).

Incorporation d’un ventilateur-récupérateur de chaleur (VRC)

Heat Recovery VentilatorUn système de ventilateur-récupérateur de chaleur utilise un échangeur d’air ou un échangeur thermique et exploite l’échange de chaleur à contre-courant. Le VRC alimente une maison passive en air frais et lui permet de régulariser sa température. Il fonctionne selon le principe de l’utilisation de la chaleur de l’air vicié sortant dans le but de réchauffer l’air frais entrant. La véritable science d’un système de VRC réside dans son noyau d’échange thermique, qui transfère la chaleur du flux d’air sortant au flux d’air entrant. Alors que la chaleur circule, celle-ci est transférée du flux chaud au flux froid de chaque passage sans que les deux se mélangent. Selon le modèle, le VRC peut récupérer jusqu’à 85 % de la chaleur provenant du flux d’air sortant. Le système est également doté de filtres qui maintiennent les polluants à l’extérieur de la résidence. Il est parfait pour les maisons étanches sujettes à l’humidité, puisqu’il remplace l’air humide par de l’air frais et sec filtré. Dans les climats plus secs, un système de ventilation à récupération d’énergie peut être utilisé, ce qui déshumidifiera le flux d’air frais entrant (Popular Mechanics, 2016).


Le concept d’une maison passive ainsi que la réduction de la consommation d’énergie d’une résidence constituent un pas dans la bonne direction pour ceux qui souhaitent construire une maison moderne écoénergétique sur mesure. Toutefois, il faut savoir qu’une maison passive ne tient pas compte de l’aspect écologique des matériaux ou de l’isolation utilisés : elle considère uniquement l’efficacité énergétique d’un bâtiment. Une maison écoresponsable est idéalement composée de matériaux qui favorisent la santé de ses habitants ainsi que la viabilité de l’environnement. Certaines entreprises, notamment BONE Structure, s’efforcent de réunir le plus grand nombre de caractéristiques d’une construction écologique pour chacune de leurs maisons. Qu’il s’agisse d’intégrer les concepts de constructions vertes, de maisons à consommation énergétique nette zéro, de la certification LEED ou de maisons passives dans tous ses projets sur mesure, BONE Structure représente le meilleur choix pour une maison qui respecte l’environnement. Chez BONE Structure, chaque maison est construite en utilisant la plus grande quantité de matériaux locaux, non toxiques, recyclés ou recyclables possible.

BONE Structure s’efforce non seulement de réduire la consommation énergétique d’une maison, mais l’entreprise met également tout en œuvre pour produire peu ou pas de déchets, par souci de l’environnement. Une maison BONE Structure permet aux propriétaires de parvenir à un mode de vie tout à fait viable dans une maison durable, en plus de réaliser des économies d’énergie pour toute la durée de vie de la maison.

Références

North, Erik. What is Thermal Bridging? 15 April 2013. blog. 13 October 2016.

Pickering, Mariana. The Passive House: What It Is and Why You Should Care. 7 May 2014. blog. 13 October 2016.

Pinwheel Builds. Passive House explained in 90 seconds. 25 August 2015. video.

Popular Mechanics. How It Works: Heat Recovery Ventilator. 2016. blog. 13 October 2016.

U.S. Department of Energy. Passive Solar Home Design. 2016. blog. 13 October 2016.

Yakubu, Dr G S. « The Reality of Living in Passive Solar Homes: A User-Experience Study. » WREC (1996): 5. electronic document.

http://www.greenbuildingadvisor.com/blogs/dept/guest-blogs/what-thermal-bridging

http://www.houzz.com/ideabooks/21075737/list/the-passive-house-what-it-is-and-why-you-should-care

https://vimeo.com/74294955

http://www.popularmechanics.com/home/interior-projects/how-to/a149/1275121/

http://energy.gov/energysaver/passive-solar-home-design

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/0960148196888409